• Basque (Euskara estandarra)
Accueil Substrats Terreaux pépinières

Terreaux pépinières

PépinièreLes terreaux pépinières sont destinés avant tout à la production d’arbres et arbustes en conteneurs, mais aussi à la production de jeunes plants et plantes vivaces en godets.

 

Cultures en godets

La production de jeunes plants de pépinières ou de plantes vivaces en godets est une culture plus longue qu’en horticulture (plantes à massifs) et elle peut se faire en tout ou partie à l’extérieur.
Les terreaux sont donc plus drainants et plus aérés, donc plus grossiers, avec souvent une forte proportion de compost d’écorces de pin de granulométrie assez fine à moyenne.
On y ajoute éventuellement une fertilisation 5-6 mois.


Cultures en conteneurs

La production d’arbres et arbustes en conteneurs est généralement une culture longue en extérieur, avec irrigation par aspersion ou au goutte-à-goutte.
En général, les terreaux sont grossiers à très grossiers, à base de compost d’écorces de pin, pour assurer un drainage efficace contre les asphyxies racinaires, et ils doivent avoir une structure stable dans le temps (peu de dégradation, peu de migration d’éléments fins en fonds de conteneurs).
Toutefois, une certaine capacité de rétention d’eau (le plus souvent par ajout de tourbe blonde) reste appréciable pour économiser l’eau d’arrosage et assurer une meilleure tenue des plantes sur les points de vente.
Le plus souvent, nous sommes amenés à incorporer dans nos terreaux conteneurs des engrais enrobés à libération programmée d’une durée de 8-9 mois à 16-18 mois, pour assurer une base ou une grande partie des besoins nutritifs sur tout ou partie de la culture (disponibilité par tout temps, libération progressive liée à la saison).

Cas des plantes méditerranéennes

Les plantes méditerranéennes sont particulièrement sensibles aux excès d’eau.
Pour ces plantes, on utilise d’autant plus des composts d’écorces de pins calibrées, des tourbes fraction grossières, voire des matières hydrophobes telles que granulés de liège.

Cas des plantes de terre de bruyère

Les plantes de terres de bruyère (azalées, rhododendrons, camélias, pteris …), acidophiles, ne supportent pas les pH élevés, et sont souvent sensibles aux asphyxies racinaires.
On préférera donc un terreau suffisamment drainant, avec éventuellement un pH plus acide que notre correction standard à pH à 5,5-6,5 (légèrement acide).

Cas des cultures en subirrigation

Peu développée encore, la culture de pépinière en subirrigation, en extérieur, permet d’économiser l’eau et de limiter les pertes de fertilisants et leur pollution associée.
Comme en horticulture, dans cette technique, la remontée de l’eau dans le conteneur se fait par capillarité d’où l’intérêt de l’effet mèche de certaines matières, et le risque d’excès d’eau (asphyxie racinaire) y est encore plus important d’où l’importance de la porosité et de la stabilité structurale du terreau, apportées par des éléments grossiers (écorces de pin calibrées…) et fibreux  (tourbe fraction grossière, fibre de coco calibrée …).
Dans cette technique, l’incorporation d’engrais longue durée présente moins d’intérêt (apports nutritifs dans l’eau de subirrigation).

 

TERREAUX PEPINIERES : pH corrigé , fertilisation de base. Complémentation et fertilisation à la carte (cf : terreau carte )

Références Compositions Structure Utilisation Conditionnements
TC 302 50% Compost d'écorces 0/25 30% Tourbe blonde standard 20% Fibre de bois Fine Conteneurs Vrac
TH 3B 60% Compost d'écorces 40% Tourbe blonde 7/20 Moyenne Godets Vrac
TP 1 80% Compost d'écorces 0/25 20% Tourbe blonde standard Moyenne Conteneurs Vrac
TP 1E 80% Compost écorces 12/25 10% Tourbe blonde 7/20 10% Tourbe blonde standard Grossière Conteneurs Vrac
TP 2 70% Compost d'écorces 0/25 30% Tourbe blonde standard Moyenne Conteneurs Vrac
TP 2B 70% Compost d'écorces 0/25 15% Tourbe blonde standard 15% Tourbe blonde 20/40 Moyenne Conteneurs Vrac
TP 248B 60% tourbe blonde 7/20mm 20% compost écorces 3/7mm 20% chips coco 10/20mm Grossière Sub-irrigation Vrac

 

Les terreaux sont donc plus drainants et plus aérés, donc plus grossiers, avec une souvent une forte proportion de compost d’écorces de pin de granulométrie assez fine à moyenne.

On y ajoute éventuellement une fertilisation 5-6 mois.

 

Cultures en conteneurs

 

La production d’arbres et arbustes en conteneurs est généralement une culture longue en extérieur, avec irrigation par aspersion ou au goutte-à-goutte.

En général, les terreaux sont grossiers à très grossiers, à base de compost d’écorces de pin, pour assurer un drainage efficace contre les asphyxies racinaires, et ils doivent avoir une structure stable dans le temps (peu de dégradation, peu de migration d’éléments fins en fonds de conteneurs).

Toutefois, une certaine capacité de rétention d’eau (le plus souvent par ajout de tourbe blonde) reste appréciable pour économiser l’eau d’arrosage et assurer une meilleure tenue des plantes sur les points de vente.

Le plus souvent, nous sommes amenés à incorporer dans nos terreaux conteneurs des engrais enrobés à libération programmée d’une durée de 8-9 mois à 16-18 mois, pour assurer une base ou une grande partie des besoins nutritifs sur tout ou partie de la culture (disponibilité par tout temps, libération progressive liée à la saison).

 

Cas des plantes méditerrranéennes

 

Les plantes méditerranéennes sont particulièrement sensibles aux excès d’eau.

Pour ces plantes, on utilise d’autant plus des composts d’écorces de pins calibrées, des tourbes fraction grossières, voire des matières hydrophobes telles que granulés de liège.

 

Cas des plantes de terre de bruyère

 

Les plantes de terres de bruyère (azalées, rhododendrons, camélias, pteris …), acidophiles, ne supportent pas les pH élevés, et sont souvent sensibles aux asphyxies racinaires.

On préférera donc un terreau suffisamment drainant, avec éventuellement un pH plus acide que notre correction standard à pH à 5,5-6,5 (légèrement acide).

 

Cas des cultures en subirrigation

 

Peu développée encore, la culture de pépinière en subirrigation, en extérieur, permet d’économiser l’eau et de limiter les pertes de fertilisants et leur pollution associée.

Comme en horticulture, dans cette technique, la remontée de l’eau dans le conteneur se fait par capillarité d’où l’intérêt de l’effet mèche de certaines matières, et le risque d’excès d’eau (asphyxie racinaire) y est encore plus important d’où l’importance de la porosité et de la stabilité structurale du terreau, apportées par des éléments grossiers (écorces de pin calibrées…) et fibreux (tourbe fraction grossière, fibre de coco calibrée …).

Dans cette technique, l’incorporation d’engrais longue durée présente moins d’intérêt (apports nutritifs dans l’eau de subirrigation).

 


Sur commande :

Additifs Conditionnement
- Hydro-rétenteur
- Engrais enrobés
- Engrais organiques
Toutes les formules peuvent être conditionnées :
- En sac de 60L par commande de 4 palettes minimum
- En big-bag par commande de 20 big-bags minimum